Sergio Garcia prend toutes ses précautions afin d'enlever un détritus...
Sergio Garcia prend toutes ses précautions afin d'enlever un détritus... © AFP
Quiz

Quiz règles – Jouez-la où elle est !

Etes-vous incollable concernant les règles de golf ? Voici quelques cas pour tester vos connaissances. Répondez par vrai ou faux.

Publié le

Cas n°1

Sur l’aire de départ, votre coup est complètement manqué. Votre balle fait une chandelle et retombe à l’aplomb, toujours à l’intérieur de l’aire de départ… Avant de jouer votre 2e coup, vous tapotez avec votre club derrière la balle. Vous soutenez que c’est autorisé.

Vrai. La règle 13-2 permet d’éliminer des irrégularités de surface sur l’aire de départ que la balle soit ou non en jeu.

Cas n°2

Le sol est un peu humide, et sur une attaque de green, votre coup de fer, trop court, vient s’arrêter sur le fairway. La balle est enfoncée dans son propre impact. Vous la sortez, réparez l’impact, puis sans nettoyer votre balle, vous la droppez. L’un de vos co-compétiteurs vous inflige alors deux coups de pénalité.

Vrai. Si la règle 25-2 vous autorise à relever toute balle enfoncée dans une zone tondue ras, comme le fairway, la règle 13-2 vous interdit de réparer le pitch avant de la dropper et de la jouer. En effet, dans ce cas-là, vous améliorez la zone dans laquelle la balle doit être droppée en éliminant une irrégularité de surface. En revanche, vous aviez le droit de la nettoyer avant de la dropper…

Cas n°3

Au départ du 10e trou, une branche gêne votre mouvement. Vous la cassez en arguant qu’une telle action n’est pas une infraction à la règle 13-2, puisque votre balle n’est pas encore en jeu.

Faux. Vous êtes bien en infraction à la règle 13-2 pour avoir amélioré la zone de votre mouvement intentionnel. La pénalité de deux coups s’applique, et cela même si vous décidez d’aller vous positionner ailleurs sur l’aire de départ pour jouer.

Cas n°4

La balle de votre co-compétiteur se trouve sur le collier de green, juste devant un bunker dans lequel se trouve votre balle. Vous jouez donc en premier depuis le bunker, et votre sortie envoie du sable sur et autour de la balle de l’autre joueur. Il réclame le droit d’enlever le sable le gênant sur l’avant-green.

Vrai. Le sable n’est considéré comme un détritus (et pouvant être enlevé) que sur le green. Mais votre co-compétiteur est autorisé à avoir le lie et la ligne de jeu qu’il avait quand sa balle s’est immobilisée. Selon l’équité (règle 1-4), il est autorisé à enlever le sable déposé par votre coup, mais aussi à relever sa balle et la nettoyer, sans pénalité, avant de la replacer pour jouer.

Cas n°5

Après une forte averse, votre drive vient s’immobiliser sous un arbre où une branche gorgée d’eau vient gêner votre swing. Avant de jouer votre coup, vous secouez la branche et déclarez au joueur dubitatif que vous en avez parfaitement le droit, puisque vous n’avez pas cassé la branche. Et que vous vouliez juste éviter de vous mouiller en jouant ce coup…

Faux. Il vous est effectivement interdit de secouer la branche. Car en agissant ainsi, vous enlevez l’eau qui aurait pu vous déranger (et vous mouiller), améliorant du même coup la zone de votre mouvement intentionnel, en infraction à la règle 13-2.

Cas n°6

Au coude à coude dans un match-play, votre adversaire retrouve sa balle près d’un bosquet où affleurent des racines. Il commence à sonder le sol avec un relève-pitch afin de voir s’il n’y a pas de racines ou de pierres sous sa balle qu’il pourrait heurter en jouant son coup. Vous lui assurez qu’il n’en a pas le droit.

Faux. Rien ne l’en empêche à condition que le lie de la balle, la zone du stance ou du mouvement intentionnel, ou encore la ligne de jeu ne soient pas améliorés selon la règle 13-2. Mais aussi que la balle ne soit pas déplacée durant l’opération, selon la règle 18-2.

Cas n°7

Égaré dans les sous-bois, vous retrouvez votre balle collée à ce qui ressemble à une brindille. Ne sachant pas s’il s’agit d’un détritus (et donc si vous avez le droit de l’enlever), vous tirez dessus et vous vous apercevez qu’elle est fixée au sol. Vous la replacez telle qu’elle était et jouez votre coup. Il n’y a pas de pénalité.

Vrai. Vous êtes autorisé à déplacer un objet naturel uniquement dans le but de déterminer si c’est un détritus, c’est-à-dire s’il n’est pas fixé au sol. Si ce n’est pas le cas, vous devez le replacer à sa position initiale avant le coup suivant, faute de quoi vous seriez pénalisé pour infraction à la règle 13-2. Attention, car si durant cette action la brindille devait se détacher, vous seriez également pénalisé selon cette même règle. Si au cours de ce processus, la balle devait se déplacer, vous seriez pénalisé selon la règle 18-2.

Cas n°8

Sur un par 3, votre balle se trouve juste derrière un bunker parfaitement plat. Vous envisagez de putter à travers afin d’atteindre le green. Or, sur votre ligne de jeu, il y a une petite pierre, un détritus, que vous aimeriez bien éliminer. Vous vous approchez du bunker, et d’un coup de putter, vous enfoncez la pierre dans le sable. L’un de vos co-compétiteurs vous affirme que vous avez choisi la mauvaise option.

Vrai. La règle 13-2 interdit de tasser du sable si cette action améliore la ligne de jeu, ce qui est le cas. En revanche, la règle 23-1 autorise le retrait d’un détritus dans un obstacle quand la balle ne repose pas dans l’obstacle. Il vous aurait suffi de retirer la pierre… D’autant que la pierre ainsi enfoncée pourrait être projetée et blesser quelqu’un lors d’une future sortie de bunker !