Attention, les conséquences ne sont pas les mêmes selon les conditions dans lesquelles un club a été cassé...
Attention, les conséquences ne sont pas les mêmes selon les conditions dans lesquelles un club a été cassé... © AFP
Quiz

Quiz règles – Bienvenue aux clubs !

Etes-vous incollable concernant les règles de golf ? Voici quelques cas pour tester vos connaissances à propos du matériel de jeu, les clubs de golfs. Répondez par vrai ou faux.

Publié le Mis à jour le

Cas n°1

En effectuant quelques waggles avec votre driver, vous vous rendez compte qu’une pièce de métal bouge à l’intérieur de votre club. Vous ne pouvez plus jouer avec votre driver, puisqu’il est désormais non conforme, en raison de cette pièce qui s’est détachée.

Faux. La règle 4-1b précise qu’« un club conforme aux règles quand il est neuf est considéré comme restant conforme après une usure due à une utilisation normale ». Si le tintement de la pièce de métal lors du swing ne vous dérange pas, rien ne vous interdit d’utiliser votre driver en l’état.

Cas n°2

Depuis le premier trou, vos mises en jeu sont gâchées par un slice persistant. Comme votre driver est ajustable, vous décidez de le régler, d’un tour de clé, en position Draw. Selon les autres joueurs de votre camp, vous devez être pénalisé, à moins de remettre votre club dans son état d’origine avant de jouer un coup avec.

Vrai. La règle 4-2 interdit de changer intentionnellement les caractéristiques de jeu d’un club pendant un tour conventionnel, que ce soit par réglage ou par tout autre moyen. Si vous effectuez un coup avec le club modifié, vous encourez deux coups de pénalité par trou où vous avez commis l’infraction. Avec un maximum de quatre coups au total. En revanche, si vous remettez le club dans son état d’origine avant de jouer, aucune sanction n’est appliquée.

Cas n°3

Pour gravir un par 5 en forte montée, vous vous appuyez sur votre fer 7 lorsque celui-ci se casse. Vous avez le droit de passer à votre casier pour récupérer un nouveau fer 7, à condition de ne pas retarder le jeu.

Vrai. Un club cassé dans de telles circonstances est considéré, selon la règle 4-3, avoir été « endommagé pendant le cours normal du jeu », car son utilisation comme canne est considérée comme une action raisonnable. Son remplacement est donc autorisé à condition de ne pas retarder indûment le jeu, selon la règle 6-7.

Cas n°4

Vous êtes parti avec treize clubs dans votre sac et, au green du 9, vous ratez un petit putt pour le par. De colère, vous frappez votre club avec le pied. La tête du putter se casse et devient inutilisable. En sortant du green du 9, vous passez au pro-shop et achetez un nouveau putter pour jouer avec. Vous n’en avez pas le droit.

Faux. Vous avez le droit d’ajouter un nouveau club à votre sac, mais uniquement parce que vous êtes parti avec treize clubs, soit un de moins que les quatorze autorisés par la règle 4-4. Si vous étiez parti avec quatorze clubs dans votre sac, vous n’auriez pas eu le droit de remplacer votre putter, cassé de colère, car non endommagé pendant le cours normal du jeu.

Cas n°5

Vous avez déjà quatorze clubs dans votre sac et, au green du 8, vous trouvez un wedge laissé par une partie qui vous précède. Vous le mettez dans votre sac afin de le ramener à son propriétaire. Vous risquez d’écoper d’une pénalité pour transporter quinze clubs.

Faux. Si la règle 4-4a interdit d’avoir plus de quatorze clubs dans son sac, selon l’équité, elle ne doit pas pénaliser un joueur qui y place un quinzième club uniquement pour le rapporter au club-house. À condition, bien sûr, que vous ne jouiez pas avec, car, dans ce cas, vous seriez en infraction.

Cas n°6

Arrivé sur le green, vous vous apercevez que vous avez oublié votre putter au trou précédent. Or, vous n’avez ni le temps, ni l’envie de faire un aller-retour. Pour jouer, vous empruntez le putter d’un autre joueur. Vous devez être sanctionné de deux coups de pénalité.

Vrai. Selon la règle 4-4a, il est interdit à quiconque d’emprunter un club sélectionné pour le jeu par toute autre personne jouant sur le terrain. Vous encourez donc deux coups de pénalité pour l’infraction à cette règle. Et vous ne devez plus, dès lors, utiliser ce putter. En revanche, si vous retrouvez votre putter oublié, vous avez le droit de jouer à nouveau avec. Pour information, un club perdu n’est pas devenu impropre au jeu et ne peut donc pas être remplacé par un autre club.

Cas n°7

Avant de quitter le green que vous venez de jouer, vous demandez son putter à l’un de vos co-compétiteurs et tapez quelques coups d’entraînement avec. Vous vous trouvez ainsi en infraction avec les Règles de golf.

Faux. Tout d’abord, un tel putt d’entraînement sur le green du dernier trou joué est autorisé par la règle 7-2. Quant à l’emprunt du putter, ce n’est pas une infraction à la règle 4-4a, puisque le putter n’est pas utilisé dans le but de faire un coup qui compte pour votre score.

Cas n°8

Vous déclarez votre balle injouable et, pour mesurer le point de dégagement, vous empruntez à un autre joueur son driver à manche extra long et droppez au point le plus éloigné de la zone atteinte par le driver. De votre côté, vous ne possédez que des fers dans votre sac… Selon le joueur à qui vous avez emprunté le driver, vous devez rajouter deux coups de pénalité à votre score.

Vrai. La règle 4-4 stipule que, dans le but de mesurer, le joueur qui doit dropper une balle peut utiliser tout club qu’il a choisi pour le tour. Il peut aussi emprunter un club à quiconque, dans le but de mesurer, à une condition : que le même résultat aurait pu être atteint avec l’un de ses propres clubs. Or, n’ayant que des fers dans son sac, par définition plus courts qu’un driver, vous n’auriez pas pu obtenir le même résultat. Vous encourez alors deux coups de pénalité pour avoir ensuite joué d’un mauvais endroit selon la règle 20-7.