L' exactitude des scores sur sa carte est de la responsabilité du joueur.
L' exactitude des scores sur sa carte est de la responsabilité du joueur. © AFP
Quiz

Quiz Règles – Les cartes en mains

Etes-vous incollable concernant les règles de golf ? Voici quelques cas pour juger de vos connaissances sur la carte de score. Répondez par vrai ou faux.

Publié le

Cas n°1

Lors d’une épreuve en stroke-play, le comité vous délivre une carte de score, mentionnant votre nom, la date et votre handicap. Vous jouez votre compétition, signez et rendez votre carte de score, lorsque le comité découvre qu’il vous a été attribué, par erreur, un handicap de 7, au lieu de 6, ce qui modifie le nombre de coups rendus. Vous devez être disqualifié.

Vrai. Le compétiteur doit être disqualifié selon la règle 6-2b, car il est de sa responsabilité de s’assurer que son handicap est correctement mentionné sur sa carte de score, avant de la rendre au comité.

Cas n°2

L’heure de départ est fixée à 9 heures sur la carte de score, mais comme tous les joueurs du groupe sont prêts et que la voie est libre, vous suggérez de partir en avance sur l’horaire. Le premier joueur part ainsi à 8 h 56, le deuxième à 8 h 58 et enfin, vous-même, à 9 heures. Personne ne doit être pénalisé pour être parti en avance sur l’horaire.

Faux. Selon la règle 6-3a, les deux premiers joueurs sont passibles d’une pénalité de disqualification pour ne pas avoir pris le départ à l’heure fixée. Mais si l’on considère que le fait de prendre le départ moins de cinq minutes après l’heure fixée entraîne une pénalité de deux coups selon la règle 6-3a, alors prendre le départ moins de cinq minutes avant l’heure fixée devrait entraîner la même pénalité. Le comité devrait donc transformer la pénalité de disqualification en une pénalité de deux coups. Quant au troisième joueur, il n’encourt aucune pénalité, puisqu’il est parti, lui, à l’heure prévue…

Cas n°3

Sur un par 3 où vous avez fait bogey, votre marqueur inscrit un 5. Lors de la vérification des cartes, vous n’y prêtez pas attention et signez la vôtre avec ce score erroné. Juste avant la proclamation des résultats, vous vous apercevez de l’erreur et, avec votre marqueur, vous allez voir le comité. Selon ce dernier, votre score ne peut plus être modifié.

Vrai. Le joueur est responsable de l’exactitude du score consigné pour chaque trou sur sa carte de score, selon la règle 6-6d. S’il rend, sur n’importe quel trou, un score supérieur à celui réalisé, le score ainsi rendu est maintenu. En revanche, s’il rend un score inférieur à celui réalisé, il doit être disqualifié pour avoir omis un coup.

Cas n°4

Le départ de votre compétition a lieu en shot-gun et vous partez du trou 5. Mais, au lieu de marquer les scores de votre compétiteur à partir de ce trou, vous commencez au trou 1. En arrivant au trou 9, vous vous en rendez compte. Au lieu de raturer les scores, vous décidez de modifier les numéros des trous sur la carte. Du coup, le comité ne pourra pas l’accepter.

Faux. Si le score est bien correct pour chaque trou, la carte devra être acceptée par le comité et les scores devront être enregistrés.

Cas n°5

Le troisième homme de la partie étant forfait, vous partez à deux pour une compétition en stroke-play. Mais au bout de six trous, votre co-compétiteur, fatigué, décide d’aller se reposer un peu au club-house et propose de vous retrouver au départ du 10. Vous jouez donc seul les trois trous suivants. Comme vous en êtes persuadé, votre carte sera acceptée sans problème.

Faux. Lors d’un tour, le joueur doit toujours être accompagné de son marqueur. Il fallait insister pour que l’autre joueur vous accompagne, même sans jouer. Si cela n’était pas possible, il fallait alors arrêter le jeu et aller en informer le comité, qui aurait pu désigner un autre marqueur pour les trous 7, 8 et 9. En l’absence de marqueur pendant ces trois trous, le score n’est donc pas acceptable.

Cas n°6

À la fin de l’épreuve, le compétiteur qui était aussi votre marqueur doit quitter précipitamment le golf, emportant avec lui par mégarde votre carte de score. Bien que navrée, la 3e personne du groupe doit vous disqualifier.

Faux. En temps normal, un compétiteur dont la carte n’est pas correctement vérifiée doit être disqualifié, selon la règle 6-6b. Mais dans ce cas exceptionnel, où des actions échappent totalement au contrôle du compétiteur, il n’y a pas de pénalité. Le comité devra faire son possible pour joindre le marqueur ou quelqu’un d’autre ayant assisté au tour. Sinon, il devra accepter la vérification du score de chaque trou par le compétiteur lui-même.

Cas n°7

Vous avez vérifié, trou par trou, votre score avec votre marqueur et signé chacun la carte avant de la rendre au comité. Mais en recomptant votre score, vous vous rendez compte que vous avez inscrit un total inférieur d’un coup au score total réel. Vous encourez une pénalité.

Faux. Le compétiteur est responsable de l’exactitude du score consigné pour chaque trou sur sa carte, selon la règle 6-6d. Le comité est, quant à lui, responsable de l’addition des scores, selon la règle 33-5. Si le compétiteur a inscrit un score total incorrect, le comité doit corriger l’erreur, sans pénalité pour le compétiteur.

Cas n°8

À la sortie du green du 18, vous procédez à la vérification des scores, trou par trou. Une fois cette procédure correctement effectuée, votre marqueur signe dans la case devant accueillir votre signature, celle du joueur, tandis que vous apposez la vôtre en plein milieu de la carte, à côté des scores. Malgré tout, le comité doit accepter votre carte.

Vrai. La règle 6-6b impose à un compétiteur de signer sa carte de score lui-même et de s’assurer que son marqueur l’a également signée, après avoir vérifié le score du compétiteur trou par trou. L’emplacement des signatures n’a aucune importance. En outre, les signatures peuvent être remplacées par des initiales.