Le drapeau, indispensable pour marquer l'emplacement du trou, mais aussi parfois source de pénalité...
Le drapeau, indispensable pour marquer l'emplacement du trou, mais aussi parfois source de pénalité... © AFP
Règles

Quiz Règles – Mettez votre balle au drapeau !

Etes-vous incollable concernant les règles de golf ? Voici 5 cas pour juger de vos connaissances sur un élément important du jeu, le drapeau. Répondez par vrai ou faux !

Publié le

Cas n°1

Alors que vous jouez votre premier putt depuis le green, votre balle prend de la vitesse et se dirige droit vers le drapeau posé au sol. Votre partenaire du jour se précipite pour l’enlever
et déclare, tout content : « Je t’ai évité une pénalité ! ».

Vrai. Selon la règle 24-1, lorsqu’une balle est en mouvement, une obstruction qui pourrait influencer le mouvement de la balle ne doit pas être enlevée. Mais cette règle ne s’applique ni à l’équipement de n’importe quel joueur, ni au drapeau pris en charge, tenu levé ou, dans le cas qui nous intéresse, retiré.

Cas n°2

Après une belle approche, votre balle vient reposer contre le drapeau, en suspens au-dessus du trou. Considérant que vous avez rentré votre approche, vous relevez votre balle, réjoui par ce birdie, et vous passez au trou suivant.

Faux. Selon la définition, une « balle est entrée » lorsqu’elle est tout entière en dessous du niveau du bord du trou. Vous êtes donc passible d’un coup de pénalité selon la règle 20-1 pour avoir relevé votre balle sans marquer sa position. Vous devez la replacer comme elle était et appliquer la règle 17-4, qui vous autorise à enlever le drapeau pour voir si la balle rentre dans le trou. Commencer par cette procédure vous aurait sûrement évité la pénalité…

Cas n°3

Pour ne pas perdre de temps à aller chercher le drapeau posé au sol, vous demandez à votre adversaire de placer son manche de putter dans le trou pour mieux visualiser votre coup. Celui-ci vous affirme que c’est interdit.

Faux. Selon la décision 17-3/6, un putter ou n’importe quel club peut être utilisé pour marquer la position du trou. Mais, dans ce cas-là, il doit être considéré comme un drapeau en vue de l’application des règles.

Cas n°4

Votre approche vient s’arrêter à quelques centimètres du trou. Après avoir demandé l’autorisation de finir le trou, vous soulevez le drapeau d’une main et puttez avec l’autre pour enquiller ce coup. Malgré les regards réprobateurs, vous soutenez que vous en avez le droit.

Vrai. À la condition que le drapeau soit maintenu hors du trou et que la balle ne vienne donc pas le heurter, selon la règle 17-1.

Cas n°5

Vous demandez à l’un de vos co-compétiteurs de prendre en charge le drapeau. Distrait, celui-ci soulève le drapeau au moment même où votre balle allait rentrer dans le trou. Celle-ci se trouve alors éjectée à plus de 2 mètres. Vous exigez donc de pouvoir rejouer le coup.

Faux. Si le fait de ne pas retirer le drapeau à temps n’est pas délibéré et dans la mesure où c’est vous qui avez demandé à votre co-compétiteur de le prendre en charge, alors vous devez encourir, selon la règle 17-3a, la pénalité de deux coups en stroke-play (perte du trou en match-play). Et vous devrez jouer la balle où elle repose. Votre co-compétiteur n’encourt aucune pénalité. Mais, attention, si ce dernier agit délibérément, selon la règle 1-2, la pénalité peut aller jusqu’à la disqualification et, selon l’équité (règle 1-4), vous seriez alors autorisé à rejouer votre coup.