Que faire lorsque votre balle au repos a été déplacée ?
Que faire lorsque votre balle au repos a été déplacée ? © AFP
Règles

Quiz règles – Balle au repos déplacée

Etes-vous incollable concernant les règles de golf ? Voici 6 cas pour juger de vos connaissances sur la balle au repos déplacée. Répondez par vrai ou faux !

Publié le

Cas n°1

À l’adresse, votre club vient accidentellement faire osciller la balle. Celle-ci revient à sa position initiale, mais on vous assure que votre balle a été « déplacée » et que vous encourez un coup de pénalité pour cela.

Faux. Selon la Définition, une balle est considérée comme s’étant déplacée si elle quitte sa position et s’immobilise à tout autre endroit. Si elle bouge et revient à son point d’origine, elle ne s’est pas déplacée. Vous pouvez donc la jouer là où elle se trouve, et ce sans pénalité.

Cas n°2

De violentes bourrasques balayent le parcours et l’une d’elles déplace votre balle. Vous décidez de replacer cette dernière, mais un autre joueur vous soutient que vous deviez la jouer de l’endroit où le vent l’avait arrêtée…

Vrai. Comme le vent n’est pas un élément extérieur, si une bourrasque déplace votre balle, il faudra la jouer de l’emplacement où elle se trouve désormais. Selon la règle 18-2, vous encourez même une pénalité d’un coup pour avoir déplacé votre balle et, avant de jouer, vous devez la replacer là où le vent l’avait arrêtée. À défaut, c’est deux coups de pénalité qu’il faudra rajouter à votre score.

Cas n°3

En frappant votre coup de départ, votre club, au moment de l’impact, effleure la balle qui tombe du tee. Vous ne voyez aucune objection à ramasser la balle, la replacer sur le tee et jouer.

Faux. Vous avez eu l’intention d’exécuter un coup, donc la balle est en jeu. Et il fallait la jouer comme elle reposait. Le fait de la relever vous coûte un coup de pénalité et vous devez la replacer là où elle était. Cependant, la règle 27-1 vous autorise toujours à jouer le coup suivant d’où le coup précédant avait été joué. En l’occurrence, puisqu’il s’agit de l’aire de départ, vous pouvez placer à nouveau la balle sur un tee. En appliquant cette procédure dite de coup et distance (27-1/a), la pénalité selon la règle 18-2 ne s’applique pas et vous jouez alors, depuis l’aire de départ et sur tee, votre 3e coup.

Cas n°4

Sur le green, vous vous accroupissez devant votre balle afin de la faire pivoter d’un quart de tour pour aligner la marque vers le trou. L’un des autres joueurs vous fait remarquer que vous avez omis de marquer votre balle et êtes passible d’un coup de pénalité.

Vrai. Selon les règles 16-1b et 20-1, une balle sur le green peut être relevée, touchée ou tournée après que l’on a marqué sa position. Dans le cas contraire, vous encourez un coup de pénalité.

Cas n°5

Au premier trou d’une compétition en stroke-play, vous rentrez votre putt, puis ramassez votre balle. Mais celle-ci vous échappe des mains et tombe sur la balle d’un co-compétiteur, la projetant hors du green. Le propriétaire de la balle éjectée veut vous infliger une pénalité.

Faux. Une balle qui a été relevée et non remise en jeu est de l’équipement. En stroke-play, il n’y a aucune pénalité et votre co-compétiteur doit replacer sa balle selon la règle 18-4. Attention, en match-play, cela diffère puisque, selon la règle 18-3b, vous écoperiez d’un coup de pénalité pour avoir déplacé la balle d’un adversaire autrement que durant la recherche.

Cas n°6

Avant de jouer votre approche, vous exécutez plusieurs mouvements d’essai, et l’un d’eux déplace accidentellement votre balle. Vous soutenez que n’ayant pas eu l’intention de jouer un coup, vous ne pouvez être pénalisé.

Faux. Vous n’aviez effectivement pas l’intention de jouer un coup, mais vous avez, malgré tout, provoqué le déplacement d’une balle en jeu. Pour cela, vous devez écoper d’un coup de pénalité et replacer la balle à son point d’origine. En revanche, sur le tee de départ, la balle n’est pas encore en jeu. Si un coup d’essai la déplace alors, vous pouvez la remettre sur le tee et la jouer sans pénalité.