L'européen Darren Clarke et l'américain Davis Love III, les deux capitaines de la Ryder Cup.
L'européen Darren Clarke et l'américain Davis Love III, les deux capitaines de la Ryder Cup. © AFP
Tournois

Ryder Cup : le choc des titans !

Dès vendredi, les meilleurs joueurs européens et américains s’affronteront sur le tracé d’Hazeltine, dans le Minnesota aux Etats-Unis à l’occasion de la 41e Ryder Cup. Les Etats-Unis voudront mettre fin à leur série noire, ils restent sur trois défaites de suite, tandis que l’Europe tentera la passe de quatre pour rentrer dans l’histoire.

Publié le

Hazeltine, comme arène

 

Comme tous les deux ans, les passionnés de golf n’auront d’yeux que pour la plus incroyable épreuve de notre discipline, la Ryder Cup. Le 3e événement sportif mondial (en termes de médiatisation) mettra une nouvelle fois aux prises l’élite du golf américain et européen, durant 3 jours de joutes homériques, selon la formule du match-play en double et en simple. Pour cette 41e édition, c’est aux Etats-Unis qu’aura lieu le choc tant attendu, sur le tracé d’Hazeltine, près de Mineapolis, dans le nord du Midwest américain. Ce 18 trous façonné par l’architecte Robert Trent Jones a déjà reçu plusieurs US Open masculin, féminin, senior ou amateur, mais aussi deux USPGA en 2002 et 2009. Long de 6975 mètres pour un par 72, les joueurs devront se méfier des nombreux obstacles, bunkers et plans d’eau comme au 7, 15, 16 et 17 ainsi qu’aux indicibles et assassines pentes de ses greens.

Les Etats-Unis revanchards

Ce n’est rien de dire que les américains ont une revanche à prendre. Depuis 1995, l’Europe est devenue ultra dominatrice dans cette épreuve née en 1927. Le vieux continent a remporté 8 des 10 dernières éditions et notamment les trois plus récentes (2010, 2012 et 2014). Celle de Gleneagles en 2014 avait même provoqué un début de mutinerie, où les choix autoritaires et incompris du capitaine Tom Watson furent vivement critiqués. Pour y remédier une « task force » constituée de « sages », anciens joueurs et capitaines de Ryder Cup, fut constituée afin d’élire le capitaine 2016. Davis Love III, déjà capitaine en 2012 à Medinah, lors de la fantastique remontée européenne, est sorti vainqueur des suffrages.

Davis Love, l’homme providentiel

A 51 ans et du haut de ses 21 victoires sur le PGA Tour, Davis Love III est respecté de tous. L’homme a pris le soin de s’entourer de vice-capitaines aux pedigrees irréprochables comme Tom Lehman, Steve Stricker, Jim Furyk, Tiger Woods et Bubba Watson qui visait aussi une place dans l’équipe en tant que joueur. Si la « Team US » ne compte que deux rookies : Brooks Koepka et Ryan Moore, la 4e et dernière wild-card du capitaine, 5 joueurs ne comptent qu’une seule participation. Mais parmi cette équipe plutôt jeune, Davis Love III pourra malgré tout s’appuyer sur quelques stars comme le bombardier Dustin Johnson, vainqueur de l’US Open et qui a réalisé une saison exceptionnelle. Ou encore l’ex n°1 mondial, Jordan Spieth, sans oublier le vétéran Phil Mickelson qui jouera sa 11e Ryder Cup. « Nous avons une grande équipe, peut-être la meilleure jamais constituée », expliquait le capitaine américain comme pour interdire tout nouvel échec à ses troupes.

La marche de l’Europe

Une déclaration qui n’a pas fait trembler l’équipe européenne, puisque Rory McIlroy s’est empressé de répondre à Davis Love que « les joueurs européens avaient totalisé 12 victoires cette année contre 9 aux joueurs américains »… La guerre des nerfs est lancée avec Darren Clarke en général en chef de l’armée européenne. Le Nord-Irlandais n’est pas connu pour être l’un des plus fins stratèges mais il est à la fois respecté et très apprécié des autres joueurs. Le capitaine européen pourra de plus s’appuyer sur quelques valeurs sûres à commencer par son compatriote Rory McIlroy, remonté comme une horloge et qui vient de remporter la très relevée et lucrative FedExCup aux Etats-Unis. Darren Clarke aura dans ses troupes, le vainqueur du Masters, Danny Willett, le vainqueur du British Open, Henrik Stenson et le champion olympique Justin Rose ! Il pourra aussi s’appuyer sur deux des joueurs les plus enthousiastes de la Ryder Cup : Sergio Garcia et Ian Poulter, le second en qualité de vice-capitaine. Parmi ses wild-cards, Darren Clarke a recruté deux cadres de l’épreuve, le très expérimenté Lee Westwood, 9 Ryder Cup au compteur et Martin Kaymer qui avait enquillé le putt salvateur à Medinah en 2012. Seule inconnue, le capitaine européen devra aussi composer avec 6 rookies, les anglais Chris Wood, Danny Willett, Andy Sullivan et Matthew Fitzpatrick, l’espagnol Rafa Cabrera-Bello et le belge Thomas Pieters, choisi comme 3e wild card. Mais par le passé certains rookies ont fait des étincelles. A suivre…

Les équipes

 

Europe

L'équipe européenne de Ryder Cup.
L'équipe européenne de Ryder Cup.© AFP

 

Capitaine : Darren Clarke (IdN)

1. Rory McIlroy (IdN) – 4e participation (6V/4N/4D)*

2. Danny Willett (Ang) - 1ere participation

3. Henrik Stenson (Sue) - 4e participation (5V/4N/2D)

4. Chris Wood (Ang) - 1ere participation

5. Sergio Garcia (Esp) – 8e participation (18V/9N/5D)

6. Justin Rose (Ang)- 4e participation (9V/3N/2D)

7. Rafa Cabrera-Bello (Esp) – 1ere participation

8. Andy Sullivan (Ang) - 1ere participation

9. Matthew Fitzpatrick (Ang) – 1ere participation

10. Martin Kaymer (All) - 4e participation (4V/3N/3D)

11. Thomas Pieters (Bel) - 1ere participation

12. Lee Westwood (Ang) - 10e participation (20V/15N/6D)

Etats-Unis

L'équipe américaine de Ryder Cup.
L'équipe américaine de Ryder Cup.© AFP

 

Capitaine: Davis Love III

1. Dustin Johnson - 3e participation (4V/3N/0D)

2. Jordan Spieth - 2e participation (2V/1N/1D)

3. Phil Mickelson - 11e participation (16V/19N/7D)

4. Jimmy Walker - 2e participation (1V/1N/3D)

5. Brooks Koepka - 1ere participation

6. Zach Johnson - 5e participation (6V/6N/2D)

7. J. B. Holmes - 2e participation (2V/0N/1D)

8. Patrick Reed - 2e participation (3V/1N/0D)

9. Brandt Snedeker - 2e participation (1V/2N/0D)

10. Rickie Fowler - 3e participation (0V/4N/4D)

11. Matt Kuchar - 4e participation (4V/5N/2D)

12. Ryan Moore - 1ere participation

* Nombre de participations à la Ryder Cup (V : victoires, N : matchs partagés, D : défaites) �