Le Thailandais Thongchai Jaidee, vainqueur de l'Open de France 2016.
Le Thailandais Thongchai Jaidee, vainqueur de l'Open de France 2016. © ASO
Tournois

Un sponsor chinois pour l’Open de France !

Selon Le Figaro, l’Open de France, qui n’avait plus de sponsor principal depuis le retrait d’Alstom à l’issue de la saison, va s’associer avec le groupe chinois HNA. Un nouveau partenaire-titre qui devrait porter la dotation du tournoi autour de 7 millions d’euros.

Publié le

L’absence de sponsor faisait craindre le pire pour l’Open de France… Alors qu’une nouvelle date, une chute de la dotation ou encore un champ de joueur beaucoup moins attrayant étaient récemment évoqués, l’European Tour est venu au secours du tournoi et du Golf National, théâtre de la Ryder Cup en 2018.

Face aux difficultés d’ASO à trouver un nouveau partenaire-titre depuis le retrait d’Alstom, le circuit européen, dirigé par le Canadien Keith Pelley, aurait en effet trouvé un accord avec le groupe chinois HNA. Spécialisé notamment dans l’aviation et le tourisme, avec le rachat d’une dizaine de parcours aux Etats-Unis pour 137 millions de dollars, le groupe chinois devient le nouveau sponsor principal du tournoi dès 2017, pour une durée de cinq ans. Si l’Open de France était déjà l’un des plus grands tournois d’Europe avec 3 millions d’euros de dotation, ce partenariat fera entrer l’épreuve dans une autre dimension avec près de 7 M€ de prize-money. Un chiffre cependant relativisé par Fabrice Rigobert, de France Info, qui parle lui d’une dotation oscillant entre 5 et 6M€. Un montant qui correspond malgré tout à celle des tournois du circuit américain, et qui devrait permettre à l’Open de France d’attirer les tous meilleurs joueurs de la planète.

Ce nouveau partenariat pourrait permettre à l’Open de France d’intégrer les Rolex Premier Series, un groupe de tournois très bien dotés répartis durant la saison et même à terme de devenir l’une des étapes du Championnat du monde. Une annonce officielle est prévue demain, mercredi, de la part de l’European Tour et de la FFGolf, mais le DTN Christophe Muniesa, a déjà assuré que la Fédération resterait quoi qu’il arrive le propriétaire du tournoi.