Tommy Fleetwood, le vainqueur du HNA Open de France
Tommy Fleetwood, le vainqueur du HNA Open de France © AFP
Tournois

HNA Open de France – Super Fleetwood

La nouvelle sensation du golf européen, l’Anglais Tommy Fleetwood a su dompter le mauvais temps et le parcours du Golf National pour s’emparer du HNA Open de France. Le Français Mike Lorenzo-Vera termine 3e et s’invite du même coup à l’Open Britannique fin juillet.

Publié le

Avec une dernière carte en 66, sans aucun bogey, l’Anglais Tommy Fleetwood s’empare du titre du HNA Open de France avec le score total de -12, son 3e titre sur le circuit européen. Et cela, seulement onze semaines après avoir triomphé à l’Abu Dhabi Championship, confirmant son statut de nouveau phénomène du golf européen. Cette victoire au Golf National, à laquelle s’ajoute également 5 top 10 depuis le début de la saison dont une 4e place à l’US Open et deux 2e places au Shenzen International et au Mexico Championship, épreuve des championnats du monde, lui permettent d’être le nouveau leader de The Race to Dubai et d’intégrer le top 15 du classement mondial. Tommy Fleetwood s’empare ainsi du chèque record de plus d’un million d’euros dévolu au vainqueur grâce à un jeu solide avec 85% de greens en régulation (personne n’a fait mieux) et 77% de fairways touchés au drive.

Suspense jusqu'au 18

Mais jusqu’au 72e trou, l’Anglais de 26 ans, aux cheveux longs, né à Southport, la Mecque anglaise du golf avec des links majestueux comme Royal Birkdale où aura lieu le prochain Open Britannique ou Royal Lytham & St Annes, a dû batailler pour garder la tête du tournoi. Son par au 18, oblige ainsi l’Américain Peter Uihlein, auteur d’un superbe retour avec des birdies au 11, au 13, au 14 et au 17, à aller en chercher un dernier au 18. Ce qu’il ne parviendra pas à réaliser, échouant d’un coup à provoquer le play-off. L’ultime 68 de l’Américain, pour un score total de -11, lui offre donc seul la deuxième place du HNA Open de France, dotée de presque 700 000 € mais aussi son invitation pour disputer l’Open Britannique. Les deux autres places pour Birkdale sont décrochées par le Suédois Alexander Bjork, grâce à un birdie au 18 et par le Français Mike Lorenzo-Vera, auteur d’un superbe 66. Les deux hommes prennent la 3e place du tournoi à -8 en compagnie du Danois Thorbjorn Olesen, dont le 65 est le meilleur score du jour, à égalité avec l’Irlandais Paul Dunne, plus loin au classement.

Lorenzo-Vera s'invite au british

La très belle performance du jour dans le clan tricolore est à mettre au crédit de Mike Lorenzo-Vera. Le Basque, qui n’aura pas joué une seule fois de la semaine au-dessus du par signe un dernier score en 66, à la 3e place. « C’est ma meilleure carte ici, mon meilleure classement aussi, mieux que ma 6e place il y a deux ans et en plus je me qualifie pour le british. Cela fait 10 ans que je suis pro, 10 ans que je me bats pour ça et enfin… Enfin je vais le jouer. Mais il est dur le 1 de Birkdale… », s’amuse à commenter le Français, plus calme et plus serein qu’il n’a jamais été et auteur d’un fantastique retour en 31 avec des birdies au 11, au 13, au 15 et au 18. Le meilleur de nos tricolores cette semaine devance Adrien Saddier (72) et Gary Stal (70) qui prennent la 16e place à -3. Ce dernier, qui verra ses droits de jeu s’éteindre à la fin de saison, déclarait avoir progressé dans ses décisions, grâce notamment à son nouveau caddy irlandais. Grâce à ce top 20, le Lyonnais gagne beaucoup de points au classement et peut espérer conserver sa carte. Les deux hommes devancent d’un coup Grégory Havret, 23e à -2. « La clé sur ce parcours pour bien scorer est d’éviter les catastrophes… », expliquait l’un des anciens du clan tricolore dont l’aller en -2 a été gâché par un retour en + 3.