Mike Lorenzo-Vera, auteur d'une belle 10e place à l'Open d'Italie.
Mike Lorenzo-Vera, auteur d'une belle 10e place à l'Open d'Italie. © AFP
Tournois

Open d’Italie, le beau week-end des Français !

Remporté par l’Anglais Tyrrell Hatton, l’Open d’Italie a plutôt bien réussi à nos Français comme Mike Lorenzo-Vera, 10e de l’épreuve et Grégory Havret qui assure sa carte pour la saison prochaine.

Publié le

Avant dernier tournoi régulier de la saison, avant les prestigieuses épreuves à champs réduits, HSBC Champions et Fall Series, l’Open d’Italie a dans l’ensemble assez bien réussi aux Français. Avec un score de -16 sur le tracé de Parco Reale di Monza, près de Milan en Italie, Mike Lorenza-Vera prend une très belle 10e place. Le meilleur Français cette semaine continue sur sa lancée d’une formidable saison et signe une belle performance dans ce tournoi des Rolex Series. En effet, cela permet au Basque de prendre la 30e place du classement de The Race to Dubai et de s’inviter, dans deux semaines, au HSBC Champions, épreuve des championnats du monde.

Havret jouera sa 18e saison d’affilée

L’autre bonne opération du jour est à mettre au crédit de Grégory Havret. 99e du classement avant le tournoi et menacé de ne pas garder sa carte, ce pilier de l’European Tour a assuré sa saison prochaine en prenant la 21e place du tournoi. Il remonte au 89e rang de the Race to Dubai et assure sa présence sur le circuit pour la 18e année consécutive ! Benjamin Hebert, 15e ce week-end en Italie et Grégory Bourdy, 30e, intègrent le top 60 du classement européen, qualificatif pour le DP World Tour Championship, l’épreuve finale de la saison à Dubaï. Tandis qu’Alexander Levy conforte sa place dans l’élite européenne, au 15e rang du classement à la faveur de sa 26e place à l’Open d’Italie.

54 birdies en deux tournois

Quant à la victoire ce week-end, elle revient à l’étonnant Tyrrell Hatton, déjà vainqueur la semaine dernière au Dunhill Links Championship, en Ecosse. Grâce à un ultime putt de 4,5 mètres au 18 pour birdie, l’Anglais de 26 ans s’évite un play-off et remporte son 2e titre d’affilé (le 3e de sa carrière), en -21, un coup devant son compatriote Ross Fisher et le Thaïlandais Kiradech Aphibarnrat. En deux tournois, il aura réalisé 54 birdies contre 7 bogeys pour une moyenne de score, sur 8 tours, de 65,9 et empoché quelque 1,7 millions d’euros et une 5e place au classement européen.