Camille Chevalier, championne de France amateur 2015, décroche en Inde son premier titre sur le LET.
Camille Chevalier, championne de France amateur 2015, décroche en Inde son premier titre sur le LET. © LET
Tournois

Camille Chevalier, première victoire

Grâce à un très beau retour en -5, Camille Chevalier s’empare du Hero Women’s Indian Open, son premier titre sur le LET et pourrait aussi décrocher le titre de rookie de l’année.

Publié le Mis à jour le

Le circuit européen féminin faisait escale en Inde la semaine dernière et la bonne surprise est venue de la joueuse d’Aix-Marseille, Camille Chevalier. En effet, la jeune femme, formée par Fabrice Tarnaud et passée par l’université de l’Indiana aux Etats-Unis s’est emparée du titre au Hero Women’s Indian Open sur le tracé du DLF à New Delhi. A 3 coups de l’Ecossaise Michele Thompson au départ du dernier tour, la Française a négocié un aller dans le par avant d’enchaîner les birdies au retour, sous les yeux de sa compatriote Céline Boutier, qui jouera l’an prochain sur le LPGA Tour et qui partageait sa partie. Tandis que Camille enquillait des birdies au 11, 12, 14, 17 et 18 pour une carte de 67, sa rivale écossaise concédait des bogeys au 10 et au 11 puis un double au 14 et permettait ainsi à la jeune proette, 24 ans en décembre prochain, de décrocher son premier titre sur le LET en -12, un coup devant Michele Thomson.

Deux ans d’exemption

« Je n’ai pas été vraiment nerveuse avant le tout dernier putt, car en fait je ne m’attendais pas à gagner. J’étais surtout préoccupée par le fait de garder ma carte pour la saison prochaine », a commenté Camille, passée pro il y a un an et qui peut désormais compter sur une exemption de deux ans. Avec cette victoire, Camille Chevalier permet à la France de prolonger une belle série, celle d’au moins une victoire tricolore chaque année sur le LET. Mais elle lui ouvre aussi une voie royale vers le titre de rookie de l’année, dont elle vient de prendre la tête. Un titre dont la dernière et unique Française à l’avoir remporté est Sandrine Mendiburu. C’était en 1992. De son côté, Céline Boutier n’a pas réussi à se mêler à la lutte finale. Une dernière carte dans le par lui permet de prendre la 6e place à -7. Tandis que Valentine Derrey a pris la 13e place à -4. Les autres Françaises terminent plus loin.