L'équipe européenne, victorieuse de l'EurAsia Cup.
L'équipe européenne, victorieuse de l'EurAsia Cup. © Getty Images
Tournois

EurAsia Cup – L’Europe s’impose

Menée lors des sessions en double, l’Europe s’est bien reprise en simple, à l’image d’Alexander Levy, victorieux de son match et s’impose finalement sur le score de 14 à 10 lors de cette troisième édition de l’EurAsia Cup.

Publié le

C’est un peu la répétition générale de la Ryder Cup. En effet, l’EuraAsia Cup a lieu tous les deux ans, la même année que la prestigieuse rencontre Europe contre Etats-Unis et selon un format de jeu assez proche. Le capitaine, en l’occurrence le Danois Thomas Björn, est également le même et s’offre ainsi une répétition grandeur nature avec quelques-uns des futurs qualifiés. L’occasion aussi d’imaginer quelques paires, même si toutes les grandes stars européennes ne sont pas là et de voir le comportement en match-play de certains de ses futurs joueurs. Ce qui est par contre bien différent, c’est l’adversaire. En effet, l’équipe asiatique, pourtant constituée d’excellents joueurs, n’est pas tout à fait au même niveau que l’armada américaine qui sera au Golf National fin septembre 2018.

Alexander Levy remporte son simple 3&1

D’ailleurs, le score des deux premières éditions fut sans appel, avec des victoires nettes de l’équipe européenne. Mais à 8 mois de la Ryder Cup en France, les Européens ont connu un début de tournoi plus difficile. Mené à l’issue des quatre-balles vendredi puis encore des foursomes samedi, l’Europe devait faire un sans fautes lors des simples le dimanche. Et cette fois, les joueurs de Thomas Björn n’ont pas failli, remportant 8 points et demi sur les 12 possibles, à l’image d’Alexander Levy, wild card du capitaine. Seul Français dans l’équipe, Alex a brillamment remporté son simple face à l’un des joueurs les plus expérimentés du camp asiatique, le Thaïlandais Kiradech Aphibarnrat sur le score de 3&1.

« Je suis très fier de mes joueurs »

Une victoire qui lui permet « de ne pas repartir fanny » de Malaisie, là où avait lieu l’épreuve, lui qui s’était incliné en quatre balles aux côtés d’Henrik Stenson, puis en foursome avec Rafa Cabrera-Bello. Avec cette bonne session en simple, l’Europe s’impose finalement sur le score de 14 à 10 avec un point de la victoire offert par le belge Thomas Pieters. « Je suis très fier de mes joueurs. Ils savaient qu’ils devaient se battre jusqu’au bout face à une équipe remarquable. Il y avait quelque chose de spécial du côté de l’Asie cette semaine. Et c’est pour cela que je suis fier et heureux que mes joueurs aient répondu présent », s’est félicité le capitaine Thomas Björn, pour qui une défaite aurait été de bien mauvais augure.