Phil Mickelson soulève son troisième trophée des championnats du monde et son 43e sur le PGA Tour.
Phil Mickelson soulève son troisième trophée des championnats du monde et son 43e sur le PGA Tour. © Getty Images
Tournois

Mickelson gagne toujours !

Vainqueur en play-off du WGC – Mexico Championship, Phil Mickelson est revenu à 47 ans à son meilleur niveau. Le gaucher, qui n’avait plus gagné depuis 5 ans, ne compte pas s’arrêter là. Il veut d’autres titres et surtout une place dans la prochaine Ryder Cup.

Publié le

La victoire était annoncée, il ne manquait que le nom du tournoi… En effet, depuis octobre 2017, le retour en forme de Phil Mickelson ne faisait plus aucun doute avec de nombreuses places d’honneur. Une pression que le gaucher américain a encore accentué en février dernier en terminant 5e à Phoenix, 2e à Pebble Beach, 6e à Riviera au Genesis Open… C’est finalement à l’occasion du Mexico Championship, disputé sur l’étroit et piégeux tracé de Chapultepec, épreuve des championnats du Monde que Phil Mickelson remporte à 47 ans, son 43e titre sur le PGA Tour, mettant fin à presque 5 ans de disette, depuis l’open britannique 2013 !

Shubhankar Sharma résiste trois tours

Pour s’imposer, Phil aura dû se débarrasser de toute une meute de jeunes loups, dont la plupart n’étaient même pas nés lors de sa première victoire en 1991. C’est le cas de Shubhankar Sharma, le prodige indien de 21 ans, double vainqueur sur le circuit européen cette saison et étonnant leader des trois premiers tours mais qui, aux côtés de Phil Mickelson, concédera un ultime 74, pour finir 9e ex-aequo à -10. Mais aussi de Justin Thomas, auteur d’un fantastique week-end en 62 et 64 (-16 en deux jours !). JT, comme on le surnomme, enquillera même un coup de wedge au 18 pour un eagle et être seul leader au clubhouse à -16.

Justin Thomas, 2e au classement mondial !

Pas de quoi affoler Phil, désormais armé d’un swing plus vertical, mais aussi plus régulier, qu’il peaufine depuis deux ans avec son coach Andrew Getson. Il signera deux derniers birdies au 15 et au 16 pour rejoindre Justin Thomas à -16 avec une dernière carte en 66 et le pousser en play-off. Le barrage ne sera qu’une formalité pour Mickelson qui n’aura besoin que d’un seul trou, le par 3 du 17, pour s’imposer face à un Justin Thomas, arrivé plus d’une heure avant et manifestement hors du coup… Ce dernier peut se consoler en prenant la 2e place du classement mondial !

Phil Mickelson en route pour une 12e Ryder Cup

Les deux américains devancent d’un coup deux européens, l’Espagnol Rafa Cabrera-Bello et l’Anglais Tyrrell Hatton, tous les deux 3e à -15. Un quatuor que l’on devrait sûrement retrouver au Golf National en septembre pour la prochaine Ryder Cup. En tout cas, c’est l’un des deux objectifs du grand Phil : jouer sa 12e Ryder Cup (il devrait pointer à la 4e place du ranking US) et atteindre le nombre de 50 victoires en carrière sur le PGA Tour (il ne lui en manque que 7 !). Avec le niveau de jeu qu’il a montré ce week-end, personne n’oserait lui contester...