Après une saison 2017 difficile, Sébastien Gros prouve qu'il a retrouvé son niveau de jeu avec cette 4e place au Tshwane Open.
Après une saison 2017 difficile, Sébastien Gros prouve qu'il a retrouvé son niveau de jeu avec cette 4e place au Tshwane Open. © AFP
Tournois

Tshwane Open – Sébastien Gros lance sa saison

Lors du Tshwane Open, remporté par le local de l’épreuve, le Sud-africain George Coetzee, les Français se sont illustrés à l’image de Sébastien Gros qui signe un très prometteur top 5 et de Victor Perez, auteur d’un bon top 15.

Publié le

Avec 8 Français, sur 10 engagés, ayant passé le cut au Tshwane Open, disputé en Afrique du Sud, on pouvait espérer de belles performances de nos tricolores. Et ce fut le cas ! A commencer par Sébastien Gros qui prend la 4e place ex-aequo à -14. Le Français, qui a dû regagner ses droits de jeu sur l’European Tour par l’épreuve des cartes, a pu compter sur un jeu solide le week-end avec des scores de 66 et même 65 le dimanche. « Habituellement, je ne suis pas vraiment un joueur du dimanche, donc je suis particulièrement content de ce résultat », expliquait Sébastien, aussi à l’aise clubs en main que face à la caméra et dont l’excellente performance lui ouvre d’ailleurs les portes du tournoi suivant : le Hero Indian Open, à New Delhi. Le Lyonnais de 28 ans a ainsi rendu une dernière carte de 65 avec sept birdies pour un seul bogey et avec cette 4e place au Tshwane Open égale sa meilleure performance sur l’European Tour, c’était fin 2015 lors de l’Alfred Dunhill Championship, déjà en Afrique du Sud.

Victor Perez, auteur cette saison d’un 2e top 15 sur l’European Tour

Sur ce tracé du Pretoria Country Club, Sébastien termine donc à 4 coups du vainqueur, le Sud-africain George Coetzee, victorieux en -18, véritable local de l’épreuve puisqu’il est né il y a 31 ans à… Prétoria. D’autres Français se sont aussi illustrés en Afrique du Sud, à l’image de Victor Perez, 13e à -8. Le joueur du Challenge Tour a fait une nouvelle incursion très remarquée sur l’European Tour en signant un deuxième top 15 cette année, après celui obtenu au Joburg Open, un peu plus tôt dans la saison. Julien Guerrier termine, quant à lui, 38e à -4 et Robin Sciot-Siegrist, 48e à -3 avec une dernière carte de 66 riche de deux eagles. Les autres Français finissent au-delà de la 50e place : Grégory Bourdy et Clément Sordet sont 54e à -2, Julien Quesne et Benjamin Hebert sont 63e à +1, tandis que Raphaël Jacquelin et Romain Langasque ratent le cut.