Bubba Watson, champion du monde de match-play 2018 !
Bubba Watson, champion du monde de match-play 2018 ! © Getty Images
Tournois

Bubba Watson retrouve les sommets

Avec déjà deux victoires cette saison dont le titre lors du Championnat du Monde de Match-Play, Bubba Watson sera l’un des favoris du prochain Masters.

Publié le

Après une sérieuse baisse de régime en 2017, qui l’avait même relégué au-delà de la 100e place mondiale, Bubba Watson a retrouvé des couleurs en cette saison 2018. Le gaucher américain au swing surpuissant vient de remporter, quelques semaines après avoir triomphé au Genesis Open, le très relevé Championnat du Monde de Match-Play, disputé à Austin au Texas.

Bubba, invaincu lors des qualifications

Pour cela, il est d’abord sorti invaincu de l’épreuve des qualifications avec deux victoires : 5&3 face à Branden Grace et 3&2 face à Marc Leishman, ainsi qu’un match nul face à Julian Suri. En 1/8e de finale, Bubba s’est ensuite débarrassé de Brian Harman 2&1, puis de Kiradech Aphibarnrat 5&3 et de Justin Thomas, le n°2 mondial, 3&2. Ce dernier prendra finalement la 4e place après avoir perdu la petite finale face à Alex Noren.

L’un des favoris à Augusta

En finale, Bubba Watson devait retrouver son compatriote Kevin Kisner qu’il battra sur le score sans appel de 7&6, après avoir remporté les 5 premières trous ! Un déficit que Kisner ne parviendra jamais à remonter et qui vaut à Bubba de remporter son deuxième titre d’une épreuve des championnats du Monde. Le gaucher de 39 ans décroche ainsi son 11e titre pro sur le PGA Tour et pointe désormais à la 21e place mondiale. Un retour en forme qui fait de lui l’un des favoris du prochain Masters, épreuve qu’il a remportée par deux fois.

Alexander Levy privé de Masters

Malheureusement, le premier majeur de l’année se jouera sans aucun Français. En effet, Alexander Levy devait bien figurer lors de ce championnat du Monde, dont il était le seul représentant tricolore, pour espérer intégrer le top 50 mondial et gagner son ticket pour Augusta. Mais avec deux défaites : 3&2 face à Tyrrell Hatton et 3&1 face Brendan Steele contre une seule victoire 1up face à Charley Hoffman, El Toro échouait à sortir de l’épreuve des qualifications.