Alexander Levy et le traditionnel poignard remis au vainqueur du Trophée Hassan II, disputé au Maroc.
Alexander Levy et le traditionnel poignard remis au vainqueur du Trophée Hassan II, disputé au Maroc. © Getty Images
Tournois

Une victoire pleine d’espoirs pour Levy

Avec ce titre au Trophée Hassan II, le 5e de sa carrière sur l’European Tour, Alexander Levy intègre le top 50 mondial et se replace dans la course à la sélection pour la Ryder Cup. L’un de ses grands objectifs de l’année.

Publié le Mis à jour le

Le début de saison des Français était plutôt timide en cette année de Ryder Cup au Golf National… Mais c’était sans compter sur la fougue et la motivation d’Alexander Levy qui remporte la victoire au Trophée Hassan II. En effet, le Varois de 27 ans s’est battu toute la journée sur le tracé rouge remodelé de Dar Es Salam, près de Rabat au Maroc. Très vite, en ce dimanche, le Français prend les commandes du tournoi et doit gérer les attaques de ses adversaires sur ce parcours plus difficile que jamais.

Première victoire d'un Français au Trophée Hassan II

Mais l’élève de Pete Cowen ne flanchera pas. Même après son bogey au trou n°16 où Levy retrouve sa balle plugée dans un bunker, le n°1 Français trouve les ressources pour réaliser un nouveau birdie et reprendre ses deux coups d’avance. Il jouera le 18, un par 5, avec sagesse, en régulation, pour un ultime par et une dernière carte de 70 (-2). Avec le score total de -8, Alexander s’impose donc un coup devant l’Espagnol Alvaro Quiros, pour la première victoire d’un Français lors du Trophée Hassan II.

Dubuisson, absent des fairways jusqu'à la Ryder Cup 2018

Cette cinquième victoire d'Alexander Levy sur le circuit européen lui permet de se relancer dans la course à la sélection en Ryder Cup, alors même que Victor Dubuisson a annoncé qu’il serait absent des fairways, pour raisons de santé, au moins jusqu’à la Ryder Cup 2018… Désormais aux portes de la qualification automatique dans l’équipe européenne, le Varois intègre aussi le top 50 mondial (à la 47e position) et peut espérer jouer les gros tournois à venir et rêver d’une place dans l’équipe de Thomas Björn.