Réitérer le succès de son driver Epic, telle est la délicate mission du dernier-né de la marque de Carlsbad, baptisé Rogue. Un nom qui peut se traduire de multiples façons par filou, coquin, voyou… et qui, à part pour les amateurs de Stars Wars, n’évoquera pas grand-chose. Aussi pour lancer son Rogue vers des chemins étoilés, Callaway a repris les meilleurs aspects de son best-seller Epic, à commencer par la technologie Jailbreak. Les barres en titane, à l’arrière de la face de club, ont été repensées. 25% plus légères et désormais en forme de sablier, elles assurent encore un meilleur transfert d’énergie et une vitesse de balle accrue.

La technologie Jailbreak, développée par Callaway avec ses deux barres de renfort. © DR

Le driver Rogue est disponible en 3 versions

Mais c’est surtout sur la tolérance que le Rogue a le plus progressé par rapport à l’Epic. En enlevant le rail coulissant sur la semelle, le Rogue perd certes en possibilités de réglages, mais il gagne en stabilité et en facilité de jeu avec une tête qui donne l’impression d’être plus grosse, source de confiance. Le Rogue est disponible en trois modèles : Standard, Draw afin de contrer le slice et générer des trajectoires en draw et enfin Sub-Zero pour les joueurs à la recherche d’un driver à faible taux de spin, en général les bons joueurs. Du côté des bois de parcours, il existe en deux versions : Standard et Sub-Zero.

Spécificités

Tête de 460cc avec face en titane et couronne en carbone triaxial. Système ajustable OptiFit au niveau du hosel. Ouvertures : 9,5°, 10,5° et 13,5°. Existe en gauchers.

Manche de 45,5 inches en 40g, 50g, 60g, 70g et 80g par Aldila et Project X.

Prix : 549 € pour le driver et 329 € pour le bois de parcours.