Céline rêvait de ce titre depuis l’enfance, comme elle le confiera coupe en main. Le golf français l’attendait depuis 2003, date de la dernière victoire d’une Française sur le prestigieux circuit féminin américain, le LPGA Tour. Il s’agissait de Patricia Meunier-Lebouc lors du Kraft Nabisco Championship, il y a 16 ans… Comme son aînée, Céline Boutier, qui joue sa deuxième saison sur le circuit US (elle a terminé 61e en 2018) a su aller jusqu’au bout lors de ce Vic Open. Sur le tracé de 13th Beach Golf Club, près de Melbourne en Australie et où se jouait en même temps un tournoi masculin de l’European Tour, la parisienne de 25 ans a rendu une dernière carte dans le par pour s’imposer en -8.

Un putting tout en maîtrise

Après un début compliqué avec deux bogeys aux trous 2 et 4, Céline a su revenir en course avec deux birdies au 5 et 6, sans oublier une superbe ficelle sur le green du 15, pour birdie, effaçant ainsi son bogey du 13. Céline a pu compter sur un putting impérial, avec 29,5 putts par green de moyenne, à l’image de son putt de 4 mètres au green du 17 pour sauver son par et sceller sa victoire. Une dernière carte tout en maîtrise pour la Française qui s’impose donc avec deux coups d’avance sur un trio composé de l’Anglaise Charlotte Thomas et des Australiennes Su Oh et Sarah Kemp, revenu de l’arrière avec une superbe et dangereuse carte de 65 !

Première victoire sur le LPGA Tour

Déjà victorieuse par deux fois sur le circuit satellite du Symetra Tour et à deux reprises sur le LET, dont une fois en Australie, la Française gagne pour la première fois sur le LPGA Tour. Un succès qui lui vaut de pointer en 2e position du classement provisoire du circuit américain (après deux épreuves), mais aussi d’intégrer le top 100 du classement mondial. Les autres Françaises engagées ne passent pas le cut, à savoir Isabelle Boineau, qui rate le « second cut » d’un tout petit point et un peu plus loin : Agathe Sauzon, Astrid Vayson de Pradenne, Céline Herbin, Joanna Klatten, Manon Mollé et Camille Chevalier.