Malgré des conditions de jeu difficiles et de nombreuses interruptions, Clément Sordet s’est offert une superbe 2e place, sa meilleure performance sur l’European Tour, à l’occasion de l’Open d’Oman. Il faut dire que le Lyonnais, formé au golf de Salvagny, connaît bien le tracé d’Al Mouf Golf pour s’y être imposé lors de la finale du Challenge Tour en 2017, son 4e titre sur le très relevé circuit satellite. Mais malgré quatre cartes solides en 71, 71, 70 et 70, Sordet termine finalement sur le score de -6 au total, à égalité avec Jorge Campillo, Fabrizio Zanotti et Maximilian Kieffer et à un coup du vainqueur, l’Américain Kurt Kitayama. Un ultime bogey au 18 a sûrement privé le Français de 26 ans d’un éventuel play-off avec un Kitayama solide en fin de parcours, auteur de deux birdies aux trous 16 et 17 avant de finir par un par au 18 alors que tous ses concurrents l’attendaient tranquillement au clubhouse…

Clément Sordet, actuel 28e de The Race to Dubai

Cette 2e place reste malgré tout une superbe performance et surtout le 4e top 20 de l’année pour Clément Sordet, qui a regagné son droit de jeu sur l’European Tour cette saison grâce à un beau top 10 lors de la terrifiante épreuve des cartes. Il pointe désormais à la 28e position du classement provisoire de The Race to Dubai. Les autres Français n’ont pas démérité à Oman, puisque Victor Dubuisson prend la 12e place à-2, Benjamin Hébert est 18e à -1, Mike Lorenzo-Vera est 27e à +2, Adrien Saddier est 31e à +3, Romain Langasque et Raphaël Jacquelin sont 45e à +5 et Victor Perez est 61e à +8. Matthieu Pavon et Romain Wattel ont manqué le cut, tandis qu’Alexander Levy a dû abandonner au milieu du 2e tour pour des douleurs au niveau des lombaires et des adducteurs. L’élève de Sean Foley devra passer des examens pour en connaître les causes, s’il doit s’arrêter et combien de temps.