Photo AFP

Tiger Woods continue d’écrire sa légende. Vainqueur du Masters en avril dernier, son 15e titre du Grand Chelem, après deux années de blessures, d’opérations et de doutes, le champion américain a remporté au Japon le 82e titre de sa carrière sur le PGA Tour. Grâce à ce succès au Zozo Championship, à l’Accordia Golf Narashino, dans la région de Chiba, Woods a égalé le record absolu détenu par son illustre compatriote Sam Snead.

Au Japon, deux mois à peine après sa cinquième opération au genou gauche, Woods, 43 ans, a prouvé qu’il avait retrouvé la grande forme en s’imposant avec un total de – 19 (64, 64, 66 et 67) pour devancer de trois coups la star japonaise Hideki Matsuyama et de six coups le Nord-irlandais Rory McIlroy. Pour gagner, le nouveau n°6 mondial a été impressionnant en grand jeu (66 % de mises en jeu sur le fairway et 76 % de greens en régulation) mais surtout au putting (meilleur joueur du champ), réussissant la bagatelle de 27 birdies en quatre tours…

Cette nouvelle victoire de Woods devant un champ de très haut niveau (Rory McIlroy, Justin Thomas, Gary Woodland, Shane Lowry, Patrick Reed, Jason Day, Tony Finau, Jordan Spieth) prouve qu’il faudra une nouvelle fois compter sur l’Américain pour la saison 2020. Une très bonne nouvelle pour le golf mondial.