1. Sur le green, vous n’avez ni marqué, ni relevé la balle et comme c’est à vous de jouer, vous vous apprêtez à putter directement. Mais soudain, un coup de vent déplace votre balle et la fait rouler à 30 centimètres de là. Vous attendez qu’elle s’immobilise, puis puttez de là où elle se trouve désormais. Vous n’encourez aucune pénalité.

Vrai. Selon la Règle 9.3, si des forces naturelles (comme le vent ou l’eau) causent le déplacement d’une balle au repos, celle-ci doit être jouée de son nouvel emplacement et sans pénalité. C’est également le cas sur le green si la balle n’a pas été relevée. Mais attention, si la balle sur le green a été déplacée par des forces naturelles alors qu’elle a déjà été relevée et replacée, la Règle 13.1d(2) stipule qu’il faudra la replacer à son emplacement d’origine. Faute de quoi, le joueur aura joué d’un mauvais endroit.

2. Vous retrouvez votre balle pluggée dans le bunker et décidez de la déclarez injouable. Vous choisissez donc de la dropper en arrière sur une ligne drapeau-balle et en dehors du bunker comme les nouvelles règles vous y autorisent, en ajoutant un coup de pénalité. Vous avez agi correctement.

Faux. En effet, les nouvelles Règles offrent une option supplémentaire de dégagement. La Règle 19.3b permet bien en cas de balle injouable dans le bunker de dropper en dehors du bunker, en arrière sur la ligne drapeau-balle, mais avec deux coups de pénalité (un coup pour la balle injouable et un coup pour la sortie de bunker).

3. Afin de mesurer votre zone de dégagement, vous utilisez votre fer 7 que vous avez en main, plutôt que votre driver, resté dans le sac… Vous droppez de façon correcte, mais votre balle s’immobilise 5 centimètres en arrière de la zone de dégagement mesurée. Vous devez donc redropper.

Faux. Vous ne devez pas redropper à condition que la balle reste dans la zone de dégagement si elle avait été définie par le driver du joueur. En effet, selon la définition de la « Longueur de Club », pour définir la zone de départ ou déterminer la dimension de la zone de dégagement, le joueur peut utiliser le plus long de ses 14 clubs (ou moins) de son sac, hors putter. Aussi, pour éviter tout doute, il est recommandé de toujours utiliser son driver, si c’est bien le plus long club de son sac, hors putter, pour mesurer sa zone de dégagement.

4. Vous venez de rendre votre carte du premier tour d’une compétition qui se joue sur deux jours. Et vous décidez alors de retourner sur le parcours pour rejouer deux trous que vous aviez particulièrement mal négociés. Vous en avez parfaitement le droit.

Vrai. La Règle 5.2b stipule qu’en stroke play un joueur a le droit de s’entraîner sur le parcours après avoir fini son dernier tour de la journée. Si les deux tours de compétition avaient eu lieu le même jour, alors effectivement le joueur n’aurait pas été autorisé à retourner jouer sur le parcours entre les deux tours.