Avec Jean-Emmanuel Elbaz, pro et coach mental au Paris Country Club. Tél. : 06 76 49 80 72. www.enphasegolf.com

L’échauffement avant un parcours de golf n’est pas réservé aux seuls joueurs professionnels. Si vous avez envie de mieux scorer en compétition, si vous voulez faire des scores plus réguliers ou si vous mettez souvent plusieurs trous pour jouer à votre meilleur niveau, vous devez prendre le temps de vous échauffer correctement avant de vous rendre au départ du trou n°1. Mais un échauffement correct, qu’est-ce que c’est ? Selon votre niveau, votre âge, votre motivation et le temps dont vous disposez, une bonne préparation avant le parcours doit durer entre 15 et 45 minutes. Idéalement, elle doit comporter un seau d’une trentaine de balles pour le grand jeu mais aussi, si vous faites des compétitions, des approches autour du green, quelques sorties de bunker et du putting.

Si cette préparation vous permet de vous échauffer physiquement, elle doit constituer également un échauffement mental avec trois objectifs : vous préparer à jouer, ancrer des sensations et vous mettre en confiance. Pour cela, vous devez, dès vos premières balles, viser une cible. Commencez par des petits coups de wedge en visant des cibles proches (à 30, 40 ou 50 mètres par exemple) puis choisissez des cibles de plus en plus éloignées pour taper quelques fers, des hybrides ou des bois de parcours, avant de finir par quelques drives. Quel que soit le club utilisé, cherchez à effectuer un swing rythmé en privilégiant un maximum de relâchement musculaire au niveau des bras et des mains. L’objectif, ici, n’est pas de faire de la distance, mais de prendre confiance en visant et en atteignant des cibles. Si vous avez le temps, vous pouvez finir votre séance de grand jeu en jouant virtuellement le premier trou du parcours, voir les deux ou trois premiers trous. De cette façon, vous vous mettez complètement en mode « jeu ». 

En dehors de trop forcer leurs coups, les joueurs amateurs ont un autre défaut majeur lorsqu’ils s’échauffent avant un parcours : ils pensent trop à la technique. Or, si vous pensez trop à la technique de votre swing avant un parcours, c’est souvent catastrophique ! Vous allez tenter d’améliorer votre swing au practice, tester plusieurs clés techniques et en emmener deux ou trois sur le parcours. Pour éviter de tomber dans ce piège, vous devez, comme nous l’avons déjà dit, vous échauffer en visant systématiquement une cible. Vous devez aussi choisir une seule clé technique. Celle-ci va devenir votre pensée du jour. Vous allez l’emmener toute la journée avec vous sur le parcours. Cette pensée peut être « monte lentement » ou « sentir le poids de la tête de club » ou encore « tourne tes hanches au backswing ». Dans tous les cas, cette pensée doit être reliée à une sensation et non à un concept mécanique complexe du type « monte ton club dans le plan en jusqu’à ce que le bras soit parallèle au sol ». Au contraire, votre pensée du jour doit être la plus simple possible et liée à une sensation. De cette façon, sur le parcours, votre esprit sera centré sur la cible, et éventuellement la trajectoire, et non sur la technique.  

Pour le petit jeu, l’essentiel est d’effectuer quelques coups pour sentir la vitesse des greens. Si vous êtes un bon joueur, vous pouvez également avoir une pensée du jour. Enfin, au putting, jouez quelques putts moyens et longs pour repérer la vitesse des greens, avant de rentrer 4 ou 5 putts de moins d’un mètre pour prendre confiance.

Les points à retenir :

  • Avant un parcours, prenez 15 à 45 minutes pour taper des balles, effectuer quelques approches et jouer plusieurs putts.
  • Au practice, visez systématiquement une cible en commençant par des cibles proches puis choisissez des cibles de plus en plus éloignées.
  • Privilégiez le rythme et le relâchement musculaire des bras et des mains pour laisser venir les sensations. Pour bien jouer, il faut avoir des sensations !
  • Choisissez une seule clé technique à emmener sur le parcours. Dans l’idéal, cette pensée du jour doit être simple et liée à une sensation.