Le monde du golf français prépare la réouverture des parcours. Vendredi dernier, dans le cadre d’une réunion en visio-conférence, Jean-Lou Charon et Pascal Grizot, président et vice-président de la FFGolf, ont présenté les enjeux économiques de la filière golf à plusieurs membres du gouvernement, dont Bruno Lemaire, ministre de l’économie et des finances, Gérald Darmanin, ministre du budget, Muriel Penicaud, ministre du travail, et Roxana Maracineanu, ministre des sports. La date du 11 ou 12 mai est espérée par tous les acteurs du monde du golf mais rien n’est encore décidé pour l’instant…

Au cours de cette réunion, les dirigeants de la FFGolf ont également expliqué les conditions dans lesquelles la pratique pourrait reprendre sur l’ensemble des golf français. Une reprise où les salariés des golfs, les enseignants et les joueurs devront respecter à la lettre des gestes essentiels pour la non-propagation du virus. Voici la liste de ces gestes barrières élaborée avec tous les groupes professionnels du golf français, que ce soit le GEGF, le GFGA, l’ADGF, l’AGREF et PGA France.

Parmi les différentes mesures, il sera, à priori, demandé aux golfs de relever les bogeys des trous pour éviter toute manipulation du drapeau et éviter que les balles puissent être ramassées sans contact. Mais pour éviter ce problème tout en permettant à la balle de tomber, la direction du golf de Longwy, en Meurthe-et-Moselle, a trouvé une solution innovante, en collaboration avec les directeurs des autres golfs de la chaîne Gaïa. De quoi donner des idées à d’autres clubs !