Après avoir obtenu un formidable succès sur les circuits pros avec le fameux putter Spider, TaylorMade s’attaque désormais au marché plus large (et plus juteux !) des joueurs moyens. Considérant que 40 % d’entre eux utilise des putters classiques, lame ou maillet, la marque américaine a conçu une technique annoncée comme révolutionnaire pour apporter un MOI plus élevé tout en conservant l’aspect d’un putter traditionnel à l’adresse.

Ainsi, l’hosel, agrandi en forme de triangle, réduit la quantité de masse non supportée (grâce à deux points d’ancrage) facilitant une meilleure stabilité à l’impact, surtout en cas de léger décentrage. Il ne s’agit pas d’une nouveauté absolue puisque la marque Ashdon utilise ce même principe depuis quelques années déjà (tout comme Titleist il y a plusieurs années, mais dans des proportions moindres, avec le putter Dead Center).

Un fitting peut être nécessaire pour choisir entre les quatre modèles de têtes disponibles car les différences demeurent minimes. Il s’agit, comme souvent dans cette catégorie de matériel, de goût, de feeling et de confiance… à l’adresse.

Spécificités

Tête : en nickel et cobalt

Face : avec insert Cobalt Blue Pure Roll

Formes de têtes : TB1, TB2, TM1, TM2

Longueurs : 33’’, 34’’ et 35 »

Disponibilités : pour droitiers et gauchers.

Prix : 329 €

« L’idée de garder une adresse familière pour les utilisateurs de putters classiques tout en apportant une meilleure stabilité à l’impact est intéressante. Si le résultat reste plutôt probant, le prix de ce putter s’avère quand même élevé. »