Trois joueurs sous le par !

Le deuxième tour du 120e US Open n’a pas épargné les meilleurs joueurs du monde. Lors de cette journée du vendredi où un vent frais avait séché et durci les greens du redoutable parcours de Winged Foot, près de New York, seuls trois joueurs ont réussi à jouer sous le par ! L’Américain Bryson DeChambeau, auteur d’un 68 (-2), mais aussi son compatriote Bubba Watson (69) et le Japonais Hideki Matsuyama (69). Mais après 36 trous, c’est un autre homme qui a pris les commandes du tournoi, Patrick Reed, après deux cartes de 66 et 70 pour un total de -4. Derrière l’Américain, on retrouve Bryson DeChambeau (-3), l’Espagnol Rafa Cabrera-Bello (-2) et deux autres Américains Harris English (-2) et Justin Thomas (-2). Xander Schauffele (0), Hideki Matsuyama (0), Jon Rahm (+1) et Bubba Watson (+1) sont en embuscade. Dustin Johnson, le n°1 mondial, et Rory McIlroy, pointent à la 22e place, à +3.

Langasque passe, Woods éliminé

Chez les Français, un seul des quatre engagés a réussi à franchir le cut fixé à +6. Il s’agit de Romain Langasque (71, 74), récent vainqueur au Pays-de-Galles et 106e mondial. Une belle satisfaction pour le jeune Azuréen (cinq bogeys et un seul birdie au 3) qui a touché seulement 4 fairways lors du deuxième tour mais a pris 11 greens en régulation. Samedi, Langasque, actuellement 33e, s’élancera à 10h45 (16h45 heure française) en compagnie de Néo-zélandais Danny Lee, tandis que la dernière partie (Reed-DeChambeau) débutera à 12h25 (18h25 heure française).

Pas de week-end prolongé en revanche pour Paul Barjon (71-77), Victor Perez (76-74) et Mike Lorenzo-Vera (73-77). Même sanction pour Collin Morikawa, le récent vainqueur de l’USPGA, Gary Woodland, le tenant du titre, Phil Mickelson et Tiger Woods (73-77), auteur de quelques grosses fautes au petit jeu.