Depuis quelques années, le credo de Wilson est de proposer une famille de clubs destinés aux joueurs en quête de progression, accessibles par définition. Les Launch Pad s’inscrivent dans cette lignée, à l’image de la gamme D7. A première vue, même si le look du driver est assez sobre et classique, et son prix particulièrement abordable, l’ensemble tête-manche noir et blanc ne fait pas bas de gamme. Le léger offset n’est pas non plus trop dérangeant, ni la tête trop fermée (« hook face »), et le club se pose aussi bien qu’il se prend en mains. Cela combiné aux 13 grammes placés au niveau du talon du club et à un « lie » plus « upright » (vertical) de deux degrés, qui ne se ressent ni à l’adresse ni pendant le swing, contribue à lutter contre le slice qui affecte tant de golfeurs.

Un lie plus vertical de 2°.

A l’usage, le club s’avère tolérant mais également facile et puissant, grâce à un angle de décollage élevé et à la conception de sa face à épaisseur variable. Le grip et le manche non seulement légers mais de bonne fabrique (UST Mamiya Helium) pour un poids total de seulement 272 grammes en fait l’un des drivers les plus légers du marché. Au bout du compte, le Launch Pad est à la hauteur de la devise choisie par la marque américaine pour sa famille : « Elever votre niveau de jeu » (sans trop vider votre porte-monnaie) …

Le Launch Pad présente un léger offset.

Tête : 460 cm3 en titane 6-4, face à épaisseur variable.

Manche : UST Mamiya Helium.

Flexibilités : S, R, A, L.

Ouvertures : 10,5° et 13° (hommes) ; HL (14°), ajustables de +/- 1°.

Disponible : pour droitiers et gauchers.

Prix : 319 €