1.  L’un des joueurs de votre groupe touche le sable dans le mouvement arrière de son coup. Tout le monde le voit, mais le joueur refuse de s’appliquer la pénalité. En arrivant au 18, vous lui faites remarquer et lui dites qu’en plus de la pénalité d’un coup qu’il a « oublié » de s’infliger il doit encourir la pénalité générale à savoir deux coups pour cet oubli.

Faux. Si un joueur sait ou est informé qu’il a enfreint une Règle qui implique une pénalité et que délibérément il ne se l’applique pas, il doit être disqualifié selon la Règle 1.3b(1).

2. Lors d’un match-play, les deux joueurs décident d’un commun accord d’interrompre le jeu à cause de la pluie. Alors qu’il pleut toujours, l’un des deux décide de reprendre le match. L’autre ne peut pas refuser.

Vrai. Les joueurs d’un match peuvent se mettre d’accord pour interrompre le jeu pour n’importe quelle raison, sauf si ce faisant ils retardent la compétition. S’ils se mettent d’accord pour interrompre le jeu et qu’ensuite un des joueurs veut reprendre le jeu, l’accord ne tient plus et l’autre joueur doit reprendre le jeu (R5.7a).

3. La partie devant vous est encore au départ et pour patienter vous faîtes quelques chips depuis la zone à pénalité (une mare asséchée) très proche du green. L’un des joueurs du groupe vous dit que c’est interdit et que vous devez écoper d’une pénalité.

Faux. L’exception de la Règle 5.5b autorise bien le joueur, entre le jeu de deux trous, à s’entraîner au putting et aux petites approches sur ou près du dernier trou joué, de tout green d’entraînement ou de la zone de départ du trou suivant. Rien n’empêche donc le joueur de le faire dans une zone à pénalité. En revanche, de tels coups d’entraînements ne doivent pas être joués d’un bunker.

4. Vous plantez votre tee sur le départ mais en prenant votre stance, vous vous rendez compte que la branche d’un buisson, poussant dans la zone de départ, vous gêne. Vous la cassez et jouez. Votre adversaire affirme que vous devez être pénalisé.

Faux. Sur une zone de départ, la Règle 6.2b(3) stipule que le joueur a le droit de déplacer, courber ou casser tout élément naturel poussant ou fixé, dans la zone de départ. Aucune pénalité n’est donc encourue par le joueur. Par contre, si le buisson poussait en dehors de la zone de départ, le joueur serait pénalisé (R8.1a(1)) même s’il se positionnait à un autre endroit après avoir cassé la branche.