Avec Jean-Emmanuel Elbaz, pro et coach mental au Paris Country Club. Tél. : 06 76 49 80 72. www.enphasegolf.com

A force de travailler la technique de leur swing, la plupart des golfeurs pensent qu’un coup de golf doit partir du geste. Concrètement, ils se disent que s’ils sont bien alignés, font une bonne montée et arrivent bien à l’impact, leur balle atteindra forcément leur cible. Cette façon d’aborder un coup pourrait fonctionner dans le cas d’un robot, et encore, puisque même les robots qui testent les balles des équipementiers commettent parfois des erreurs de direction !

En réalité, un coup de golf doit être conçu et imaginé en partant de la fin, c’est-à-dire de la cible à atteindre. Par exemple, à la pétanque, la quasi-totalité des joueurs vont regarder le cochonnet puis, en fonction de la nature du terrain, imaginer une trajectoire plus ou moins roulante et faire leur geste en réponse à cette observation. Autrement dit, ils vont effectuer un geste en réponse à une commande externe et non uniquement à une commande interne. On retrouve d’ailleurs cette habitude dans de nombreux gestes sportifs, comme un lancer-franc au basket ou une pénalité au rugby. L’idée est donc de se focaliser sur l’objectif, d’imaginer la trajectoire de l’objet à envoyer puis de réagir de façon instinctive par rapport à ce que l’on voit et ce que l’on imagine.

Le même principe doit être appliqué au golf. Un coup de golf doit commencer par l’observation de la cible. En fonction de ce que vous observez, vous devez imaginer une trajectoire de balle. Et en fonction de cette trajectoire, vous devez ressentir ce qui vous permettra de réussir ce que vous venez d’imaginer. Ceci est encore plus important sur des situations de petit jeu. Par exemple, si vous vous retrouvez à 40 mètres du green, il ne faut surtout pas choisir le club d’emblée. En arrivant à votre balle, vous devez d’abord observer la situation et la cible, repérer un point de chute puis imaginer la trajectoire que vous souhaitez obtenir. C’est à ce moment là que vous allez choisir le club qui correspondra le mieux à ce que vous venez de visualiser. Vous pouvez faire ensuite un ou deux coups d’essai en prenant soin de regarder la cible juste avant chaque coup d’essai. La dernière étape consiste à se placer à l’adresse, à regarder une dernière fois la cible, puis à jouer. Au putting, aussi, vous pouvez procéder de la même manière en imaginant l’endroit du trou par lequel votre balle va rentrer (par l’exemple, l’extérieur gauche du trou) puis en visualisant la trajectoire que votre balle va devoir prendre pour parvenir à ce résultat.

Quel que soit le secteur de jeu, vous pouvez effectuer un coup en réagissant à une commande externe (l’observation de la cible et la visualisation de la trajectoire) couplée à une commande interne (« accélère bien à l’impact »). En revanche, si vous jouez un coup en réagissant uniquement à une commande interne, votre cerveau ne va pas localiser la cible dans l’espace. Et si c’est le cas, votre cerveau va redevenir analytique en plaçant la technique au premier plan. Vous avez alors de fortes chances de manquer complètement votre cible, c’est-à-dire le green sur un plein coup de fer ou terminer loin du drapeau sur une petite approche… Pour ancrer de bonnes habitudes et être performant sous pression, vous devez vous entraîner constamment à réagir à une commande externe. Lors de vos parcours d’entraînement, prenez donc l’habitude d’observer votre cible et de visualiser une trajectoire avant de jouer votre coup. Avec un peu de pratique, vous noterez une nette amélioration de vos résultats.

Les points à retenir :

– Lorsque vous arrivez à côté de votre balle, posez votre sac puis observez avec attention la situation et choisissez une cible précise que vous souhaitez atteindre.

– Une fois cette observation effectuée, imaginez ou visualisez la trajectoire que vous souhaitez obtenir puis choisissez le club dont vous avez besoin pour réussir cette trajectoire.

– Effectuez un ou deux coups d’essai en regardant la cible avant chaque coup d’essai.

– Placez-vous à l’adresse, regardez une dernière fois la cible, puis jouez votre coup.

RETROUVEZ D’AUTRES ARTICLES DE MENTAL sur www.golf-magazine.fr

N°1 : Bien se préparer avant le parcours

N°2 : Utilisez un contrat de parcours