Avec Jean-Emmanuel Elbaz, pro et coach mental au Paris Country Club. Tél. : 06 76 49 80 72. www.enphasegolf.com

Sur le parcours, beaucoup de golfeurs cherchent à éviter certaines choses plutôt que de vouloir en faire d’autres. Par exemple, sur un par 3 défendu par un obstacle d’eau et des bunkers, la grande majorité des joueurs vont penser à éviter les dangers (« il ne faut surtout pas que j’aille dans l’eau sinon j’aurai un point de pénalité », « il faut absolument que j’évite les bunkers car je ne sais pas bien en sortir ») plutôt que de chercher à atteindre une partie précise du green. De la même façon, en se plaçant devant la balle à l’adresse, de nombreux joueurs vont penser à ne pas commettre une erreur technique (« surtout pas de gratte », « ne fais pas un top »,…) plutôt que de se concentrer sur la sensation qui leur permettrait de réussir un bon coup.

Malheureusement, si vous agissez ainsi, vous allez vous enfermer dans un cercle vicieux. En effet, le cerveau ne comprenant pas la négation, plus vous allez vous dire qu’il ne faut pas aller dans l’eau, plus vous allez avoir de chances d’y aller ! Pour en être convaincu, faites ce petit test à la maison. Asseyez-vous au calme puis dites-vous : « ne pense pas à une voiture rouge ». En formulant cette phrase, vous allez inévitablement voir une voiture rouge ! En effet, votre cerveau a besoin de se représenter mentalement une voiture rouge avant d’essayer de ne plus y penser. Malheureusement, c’est trop tard. Le mal est fait, si l’on peut dire…

Alors, comment faut-il procéder pour ne pas tomber dans ce piège ?  Sur le parcours, la première chose à faire est d’identifier les zones à éviter (hors-limites, eau, bunker,…). Ensuite, une fois que vous savez où vous ne voulez pas aller, concentrez-vous sur la zone que vous souhaitez atteindre. Cette fois, soyez le plus précis possible. Par exemple, sur un par 3 défendu sur la gauche par un obstacle d’eau, dites-vous : « J’ai repéré l’obstacle d’eau sur la gauche. Je vais donc viser la partie droite du green. Pour cela, je vais m’aligner vers l’arbre situé derrière le green en visant vers le tronc. » De cette façon, votre cerveau sera tellement imprégné par la cible que vous souhaitez atteindre que l’obstacle d’eau se retrouvera sur un second plan au moment de jouer.

Une fois que vous avez identifié votre cible, vous devez vous concentrer sur la sensation qui va vous permettre d’atteindre cette cible. Là-encore, ne pensez pas à ne pas faire quelque chose (« ne lève pas la tête, ne gratte pas,…). Pensez au contraire à faire quelque chose comme « swingue en rythme » ou « monte lentement » ou encore « tourne bien les épaules ». En gardant à l’esprit que cette sensation doit systématiquement être reliée à la cible. Et si l’image de l’obstacle d’eau revient juste avant de jouer, vous avez deux solutions : soit vous reconcentrer de façon intense sur votre cible, soit reprendre votre routine. En prenant soin de ne pas retarder le jeu bien sûr.  

Les points à retenir

  • Sur le parcours, lorsque vous arrivez près de votre balle, analysez la situation et identifiez les zones à éviter (hors-limites, obstacle d’eau, bunkers,…)
  • Une fois cette identification faite, concentrez-vous à fond sur la cible à atteindre. Essayez d’être le plus efficace possible en prenant des points de repère précis.
  • Pour atteindre cette cible, vous pouvez associer une sensation interne de swing. Par exemple « monte lentement » ou « tourne bien les épaules ».
  • Si l’image de l’obstacle revient à votre esprit juste avant de jouer, reconcentrez-vous de façon intense sur votre cible.

RETROUVEZ D’AUTRES ARTICLES DE MENTAL sur www.golf-magazine.fr

N°1 : Bien se préparer avant le parcours

N°2 : Utilisez un contrat de parcours

N°3 : Un coup de golf commence par la fin !

N°4 : Amenez le parcours au practice